Bienvenue sur notre site,
Vous naviguez sur sa version tablette

Animaux domestiques

Animal blessé

Vous avez trouvé un animal blessé? L'animal peut être malade, agressif ou avoir un comportement mettant les personnes ou lui-même en danger. En aucun ca, nous ne devez toucher ou emmener l'animal blessé chez le vétérinaire.

Que faire?

Divagation

Il est interdit de laisser divaguer les chiens et les chats. C'est au maire que revient la charge de prévenir et d'empêcher la divagation des animaux et de prendre toutes dispositions à cet effet. On entend par animal errant tout animal de compagnie qui, soit n'a pas de foyer, soit se trouve en dehors des limites du foyer de son propriétaire ou de son gardien et n'est sous le contrôle ou sous la surveillance directe d'aucun propriétaire ou gardien (Décret n° 2004-416 du 11 mai 2004 - JORF n°115 du 18 mai 2004)

Divagation du chien
"Est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d'une action de chasse ou de la garde ou de la protection du troupeau, n'est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d'une distance dépassant 100 mètres. Tout chien abandonné, livré à son seul instinct, est en état de divagation, sauf s'il participait à une action de chasse et qu'il est démontré que son propriétaire ne s'est pas abstenu de tout entreprendre pour le retrouver et le récupérer, y compris après la fin de l'action de chasse."

Divagation du chat
"Est considéré comme en état de divagation tout chat non identifié trouvé à plus de 200 mètres des habitations ou tout chat trouvé à plus de 1000 mètres du domicile de son maître et qui n'est pas sous la surveillance immédiate de celui-ci, ainsi que tout chat dont le propriétaire n'est pas connu et qui est saisi sur la voie publique ou sur la propriété d'autrui."

Chats libres

Cette association, créée en 1997, a pour but d'améliorer l'état sanitaire des chats errants et de lutter contre leur prolifération en les faisant stériliser avant de les relâcher sur leur lieu de vie s'il s'agit de sauvageons, ou de les proposer à l'adoption s'il s'agit de chats sociables, moyennant une participation financière forfaitaire.

Parce qu'un chat n'est pas en mesure de planifier les naissances de chatons, l'association considère que toute personne qui permet des naissances, ou décide de laisser vivre des chatons déjà nés, que la chatte soit la sienne ou non, en est, ou en devient, moralement et citoyennement responsable et il est donc de son devoir de les garder ou de les placer. Il appartient à chaque particulier soit d'éviter les naissances, soit de les assumer en s'assurant que chaque chaton sera adopté par une famille motivée et responsable.

Rappel : tout chaton doit être identifié avant d'être confié à l'adoption, aux frais de celui qui le place. Cf. article L214-5 du Code rural.

Partager cette page :